[Critique] CRIMINAL SQUAD de Christian Gudegast

Gerard Butler n’est pas content. Dans Criminal Squad, il interprète un flic borderline, aux méthodes musclées et sans concession, dont la vie privée part en sucette. Un bien bel archétype de personnage vu un bon millier de fois sur grand écran. Face à lui, sa Némésis incarnée par Pablo Schreiber (13 Hours, American Gods), un braqueur hors-norme à peine sorti de prison et tellement en appétit qu’il monte illico presto une opération de braquage d’une somme rondelette de 120 millions de dollars. On le pressent : Criminal Squad ne va pas faire dans la dentelle et va sentir la testostérone. Et on a sacrément raison ! Avec ce Criminal Squad qu’il coproduit, la star morte née de 300, Gerard Butler, nous joue donc son Heat. Un polar urbain noir, avec des loustics patibulaires à la mâchoire serrée, placés de chaque côté des frontières de la loi, et affichant un code d’honneur porté en étendard. Sauf que le réalisateur Christian Gudegast n’est quand même pas Michael Mann. Scénariste d’œuvres aussi bourrines que lourdingues et peu subtiles que sont Un Homme à part (2003) avec la courge Vin Diesel et La Chute de Londres (2016) déjà avec Butler, Gudegast n’est pas un poète. Et encore moins un auteur. Du coup, son affrontement flics/gangsters tourne rapidement à l’épreuve de force bas de plafond. Les personnages sont des caricatures et l’ensemble des scènes proposées sont du domaine de la redite (Heat, Sicario, Usual Suspects…). Rien de bien nouveau sous le soleil californien…

Ça braque et ça pompe

Gerard Butler, plus bovin que jamais, grimace et surjoue à fond son personnage de brute épaisse, esquissant les contours d’un écorché vif et s’appropriant la figure d’un Vic Mackey (The Shield) bien à lui. Pourtant, si l’on n’est pas trop regardant sur le braquage organisé du film en matière d’inspiration et de pompage éhonté, on pourra reconnaître à Criminal Squad des scènes d’action plutôt bien emballées et à son réalisateur Christian Gudegast un certain sens de l’efficacité dans la mise en scène. Le film est assez séduisant sur un plan formel et se suit avec une certaine curiosité dans un premier temps. Mais l’intrigue ne cache pas longtemps son mode pilotage automatique et la longueur du métrage (presque 2h30 dans sa version director’s cut) finit par lasser, d’autant que les auteurs de la chose semblent un peu trop conscients de vouloir à tout pris livrer une nouvelle référence du polar hard-boiled. Et si on est plutôt content d’assister à ces fusillades dans tous les coins, on est quand même bien loin du compte en termes d’ampleur scénaristique. Le film brille par son efficacité, mais pêche par son scénario et surjoue continuellement à gros traits dans tout ce qu’il aborde avec la légèreté d’un éléphant dans un magasin de porcelaine (les séquences émotions autour de la famille du personnage de Butler…) Quant à l’ultime retournement de situation final, il vient achever de faire de Criminal Squad un film de petit malin un peu cynique sur les bords et un poil trop sûr de lui…

Note : 2.5 sur 5.
CRIMINAL sQUAD
Christian Gudegast (USA – 2018)
Genre Thriller Avec Gerard Butler, Curtis “50 cents” Jackson, Pablo Schreiber, O’Shea Jackson, Evan Jones…Musique Cliff Martinez – Durée 140/148 minutes (Director’s cut). Distribué par Metropolitan (21 juin 2018).

Synopsis : Il se passe des choses bien étranges à Santa Mira, petite ville d’apparence tranquille. Suite à l’assassinat de l’un de ses patients, le Dr Daniel Challis vient y enquêter, accompagné d’Ellie Grimbridge, la fille du défunt, déterminée à retrouver les coupables. La présence d’un masque de Halloween près de l’homme assassiné conduit le duo jusqu’à l’usine de jouets dirigée par l’inquiétant Conal Cochran, protégé par une garde rapprochée d’androïdes…

Article de Nicolas Mouchel

Scribouillard créateur d'Obsession B.
Journaliste en presse écrite et passionné de cinéma de genre, particulièrement friand des œuvres de Brian De Palma, Roman Polanski, John Carpenter, David Cronenberg et consorts... Pas insensible à la folie et l'inventivité des cinéastes asiatiques, Tsui Hark en tête de liste... Que du classique en résumé. Les bases. Normal.

Contact : niko.mouchel@gmail.com

Trackbacks

  1. […] et de reconnaissance artistique de Gégé la gonflette déjà entraperçues dans le polar Criminal Squad. Problème, le contrepoids “actioner” incarné par une poignée de Navys Seals dominés par un […]

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Three Mothers Films

Si vous n'aimez pas mes films, ne les regardez pas - Dario Argento

CritiKs MoviZ

Critiques de films ...

LA FOUTOIROTHÈQUE

Collection cinéphagique en forme de boxon

Sweet Judas

Le blog qu'on sait pas trop de quoi il parle, mais qu'il est vachement beau.

A Sad Picture Of A Red Sky

Un blog où je vous parlerais de mes passions, le cinéma, la musique, les romans, les comics/BD, les séries TV et qui sait, un jour peut-être je vous parlerais de l’Univers A Sad Picture Of A Red Sky et de mes romans ;) En attendant bonne lecture, bon visionnage et bonne écoute ! D.A.G. //// A blog about movies, music, novels, comics, TV-shows and maybe one day I will talk to you about A Sad Picture Of A Red Sky Universe. Meanwhile, have a good reading, viewing and listening ;) D.A.G.

Le blog de la revue de cinéma Versus

Films de genre & grands classiques

Mauvais Genre

par amour pour le cinéma de genre

Boires et Déboires d'un Zéro Masqué

Beaucoup de cinéma, un zeste de littérature, une cuillerée de sport et d'actualité et un tantinet d'histoires du quotidien d'un zéro.

Les Chroniques de Cliffhanger & Co

Actualités cinéma et séries tv : Critiques, news, analyses...

%d blogueurs aiment cette page :