Heat

[Critique] BRAQUEURS de Julien Leclercq

Après trois longs-métrages qui n’avaient pas fait l’unanimité (CHRYSALIS, L’ASSAUT et GIBRALTAR), le réalisateur Julien Leclercq persiste dans le cinéma de genre avec BRAQUEURS, un film policier sec, direct et brutal, qui ne s’embarrasse pas d’éléments superflus.