[Critique] FORGOTTEN d’Alexandra Schmidt

FORGOTTEN d'Alexandra Schmidt

FORGOTTEN d'Alexandra Schmidt

Premier film de la réalisatrice allemande Alexandra Schmidt, Forgotten est une proposition de cinéma fantastique germanique qui puise ouvertement son inspiration dans la vague horrifique espagnole de ces dernières années. Une histoire de fantômes, consécutive à la perte tragique d’un enfant, dans les bois brumeux d’une petite île indéfinie… Comme chez le modèle hispanique, les fantômes du passé sont un prétexte pour faire resurgir des faits dramatiques bien concrets qui avaient été enfouis dans l’inconscient de l’héroïne. Si le film débute dans une atmosphère glacée et pesante qui s’ancre assez nettement dans le fantastique, la suite ne sera pas aussi franche du collier en terme d’approche du surnaturel… Mais en dire davantage serait déflorer l’intrigue…
Baignant dans une photographie lumineuse et froide, Forgotten est assez soigné en termes visuels. La réalisatrice porte un soin particulier à créer une ambiance fantasmagorique, et mène sa barque avec suffisamment de talent pour ne pas ennuyer. En ce sens, et même s’ils sont un peu trop réguliers, les « jump scares » destinés à faire sursauter le spectateur sont globalement très efficaces. Les apparitions de la petite fille, dont on ignore s’il s’agit d’un revenant ou d’une projection de l’esprit de l’héroïne, sont plutôt bien amenées, même si rapidement redondantes, et finissent par perdre l’essentiel de leur intérêt. C’est bien dommage, car, si l’intrigue est d’un classicisme à la limite de la fainéantise, les ingrédients du cinéma d’épouvante sont assez bien gérés, au sein de décors eux aussi pas d’une originalité folle, mais d’une étrangeté efficace (la maison, le souterrain dans les bois, l’antre de la poissonnière).

FORGOTTEN d'Alexandra Schmidt

La cruauté enfantine

La vraie belle idée de Forgotten réside dans le choix de faire reposer le cœur de son intrigue sur les rapports de cruauté entre enfants. Rarement on aura vu dans un film de ce genre des enfants afficher aussi frontalement et au premier degré une méchanceté, somme toute naïve, mais ô combien radicale, au sein d’un jeu destiné à provoquer la peur chez l’une d’entre elles, et qui va les conduire vers une issue dramatique… On ne parle pas là d’une manipulation des personnages et du spectateur toute en démonstration comme on a pu en voir ailleurs (exemple : Esther). La réalisatrice ne prend pas de gant pour montrer une certaine forme de sadisme enfantin, un caractère effrayant car naturel, qui conduit à la folie et à la malédiction du film.
Dommage dès lors que l’intrigue repose sur une ficelle scénaristique aussi faiblarde que celle de l’amnésie de l’héroïne, et que la crédibilité de l’ensemble ne puisse pas non plus s’appuyer sur un jeu des comédiens complètement convaincant. Reste un petit film d’angoisse qui tire partie de manière très efficace de son classicisme, tout en affichant quelques défauts malheureusement assez rédhibitoires.


FORGOTTEN
Alexandra Schmidt (Allemagne – 2012)

Note : 2.5Genre Fantastique – Interprétation Mina Tander, Laura de Boer, Katharina Thalbach, Max Riemelt, Clemens Schick – Durée 102 minutes – Musique Marian Lux. Distribué par M6/SND.

L’histoire : Enfants, Hanna et Clarissa passaient tous les ans leurs vacances d’été ensemble avec leurs parents sur une petite île. Elles se retrouvent 25 ans plus tard quand Clarissa est hospitalisée d’urgence à la suite d’une overdose dans l’hôpital où travaille Hanna. Les deux jeunes femmes renouent alors le fil de leur amitié et décident d’aller passer quelques jours sur l’île de leur enfance. Mais une fois sur place, les fantômes du passé et des secrets terrifiants resurgissent…


Critique en partenariat avec Cinétrafic, qui vous propose les meilleurs film 2012 et les meilleurs thrillers cliquez ici.

Par Nicolas Mouchel

Journaliste et créateur d'Obsession B.
Passionné de cinéma de genre, particulièrement friand des œuvres de Brian De Palma, Roman Polanski, John Carpenter, David Cronenberg et consorts... Pas insensible à la folie et l'inventivité des cinéastes asiatiques, Tsui Hark en tête de liste... Que du classique en résumé. Les bases. Normal.
Contact : niko.mouchel@gmail.com

2 Comments on [Critique] FORGOTTEN d’Alexandra Schmidt

  1. Arhhh merdum, je viens de l’acheter en BR… J’aurais du attendre ta chronique… pfff…
    Bon, je n’ai lu qu’en très furtive diagonale pour ne rien savoir du film, mais ton 2/5 n’est pas très encourageant…

    J'aime

    • Mon 2/5 correspond à un film moyen…
      Le film est loin d’être honteux, rassures-toi, il fonctionne même pas mal dans sa volonté de créer une ambiance fantasmagorique… Le problème, c’est que c’est du ultra rabâché…
      Mais fais toi un avis, tu me rediras 😉

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Three Mothers Films

Si vous n'aimez pas mes films, ne les regardez pas - Dario Argento

CritiKs MoviZ

Critiques de films ...

LA FOUTOIROTHÈQUE

Collection cinéphagique en forme de boxon

Sweet Judas

Le blog qu'on sait pas trop de quoi il parle, mais qu'il est vachement beau.

A Sad Picture Of A Red Sky

Un blog où je vous parlerais de mes passions, le cinéma, la musique, les romans, les comics/BD, les séries TV et qui sait, un jour peut-être je vous parlerais de l’Univers A Sad Picture Of A Red Sky et de mes romans ;) En attendant bonne lecture, bon visionnage et bonne écoute ! D.A.G. //// A blog about movies, music, novels, comics, TV-shows and maybe one day I will talk to you about A Sad Picture Of A Red Sky Universe. Meanwhile, have a good reading, viewing and listening ;) D.A.G.

Le blog de la revue de cinéma Versus

Films de genre & grands classiques

Mauvais Genre

par amour pour le cinéma de genre

Boires et Déboires d'un Zéro Masqué

Beaucoup de cinéma, un zeste de littérature, une cuillerée de sport et d'actualité et un tantinet d'histoires du quotidien d'un zéro.

Les Chroniques de Cliffhanger & Co

Actualités cinéma et séries tv : Critiques, news, analyses...

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :