[Preview] WARM BODIES la « romance zombie » de Jonathan Levine

 

Warm Bodies débarquera le 1er février 2013 sur les écrans américains. Encore une histoire de zombies, contaminés et/ou morts-vivants, dont on nous abreuve depuis de nombreux mois (années ?)… Sans intérêt me direz-vous ? Il semblerait que non… Car le pitch est pour le moins curieux : « Dans un monde post-apocalyptique, R, un zombie, du fait d’avoir dévoré le cerveau d’un jeune homme, en absorbe les souvenirs et se met à protéger la petite amie de ce dernier, Julie… » Les grosses ficelles de la comédie romantique ne sont pas loin. Voilà qui est, au mieux, intrigant, au pire, opportuniste et gonflant. Les règles de la « rom-com » couplées à un genre ultra codifié (le film de zombies) du cinéma fantastique, voilà une équation qui rappelle une série à succès de triste mémoire… Si on ne tombe pas dans l’amourette sirupeuse à l’eau de rose cucul la praline d’un Twilight (d’ailleurs, les premiers visuels d’affiche photoshopés louchent ouvertement vers la saga de Stephenie Meyer), l’argument du film d’horreur mâtiné d’éléments issus de la comédie romantique peut faire son effet. Mais il est clair que Warm Bodies marche sur un fil ténu. Sauf que…

Sauf que l’identité du metteur en scène derrière tout ça remonte le moral. Jonathan Levine est bel et bien une deuxième bonne raison d’espérer dans ce projet. Le jeune cinéaste capable de nous émouvoir avec un somptueux slasher All the boys love Mandy Lane, et de mettre en boîte les comédies sociales The Wakness et 50/50, a clairement plus d’une corde à son arc, et place beaucoup de lui-même dans ses projets. Auteur du scénario de ce troisième film, adapté du roman Vivants d’Isaac Marion, Levine est un metteur en scène sacrément talentueux pour son jeune âge (36 ans), et le voir s’attaquer à sa façon au récit de zombies ne peut que titiller la fibre de tout amateur de ciné de genre, et de cinéma plus général…

Doté d’un casting hétéroclite, associant les discrets Nicolas Hoult (le Fauve de X-Men le commencement), Teresa Palmer ou encore l’inoxydable John Malkovich, Warm Bodies avance à couvert, bénéficiant des avantages de la curiosité et de l’à priori favorable. Ce qui est déjà beaucoup…

La sortie du film en France est pour le moment encore indéterminée… Mais voici la bande annonce :

Article de Nicolas Mouchel

Scribouillard créateur d'Obsession B.
Journaliste en presse écrite et passionné de cinéma de genre, particulièrement friand des œuvres de Brian De Palma, Roman Polanski, John Carpenter, David Cronenberg et consorts... Pas insensible à la folie et l'inventivité des cinéastes asiatiques, Tsui Hark en tête de liste... Que du classique en résumé. Les bases. Normal.

Contact : niko.mouchel@gmail.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Three Mothers Films

Si vous n'aimez pas mes films, ne les regardez pas - Dario Argento

CritiKs MoviZ

Critiques de films ...

LA FOUTOIROTHÈQUE

Collection cinéphagique en forme de boxon

Sweet Judas

Le blog qu'on sait pas trop de quoi il parle, mais qu'il est vachement beau.

A Sad Picture Of A Red Sky

Un blog où je vous parlerais de mes passions, le cinéma, la musique, les romans, les comics/BD, les séries TV et qui sait, un jour peut-être je vous parlerais de l’Univers A Sad Picture Of A Red Sky et de mes romans ;) En attendant bonne lecture, bon visionnage et bonne écoute ! D.A.G. //// A blog about movies, music, novels, comics, TV-shows and maybe one day I will talk to you about A Sad Picture Of A Red Sky Universe. Meanwhile, have a good reading, viewing and listening ;) D.A.G.

Le blog de la revue de cinéma Versus

Films de genre & grands classiques

Mauvais Genre

par amour pour le cinéma de genre

Boires et Déboires d'un Zéro Masqué

Beaucoup de cinéma, un zeste de littérature, une cuillerée de sport et d'actualité et un tantinet d'histoires du quotidien d'un zéro.

Les Chroniques de Cliffhanger & Co

Actualités cinéma et séries tv : Critiques, news, analyses...

%d blogueurs aiment cette page :