News/Previews

[Actus] Les Maudits Films à l’honneur à Grenoble

Made In France de Nicolas Boukhrief

Made In France de Nicolas Boukhrief

Festival Les Maudits filmsDu 19 au 23 janvier, la ville de Grenoble accueille la 8e édition du Festival des Maudits Films. Au programme, la possibilité rare de (re-)découvrir sur grand écran des joyaux pelliculés restés dans l’ombre, ou mis à la marge depuis trop longtemps. « Le festival des Maudits Films propose une compétition officielle et une rétrospective. Il est piloté par une équipe de cinéphiles qui souhaite faire dialoguer culture populaire et culture classique. Le festival est très attaché au support pellicule : ce travail est mis en oeuvre en étroite relation avec la cinémathèque de Grenoble » indique Benjamin Cocquenet, collaborateur de l’événement.

Pour cette 8e édition, les programmateurs ont jeté leur dévolu sur plusieurs œuvres de fiction ou documentaires qui devraient chuchoter à l’oreille des cinéphiles. SORGOÏ PRAKOV, MY EUROPEAN DREAM, film documentaire de Rafaël Cherkaski (2013), HORMONA, tryptique français de Bertrand Mandico (2015), WELCOME TO LEITH, film documentaire de Michael Beach Nichols et Christopher K.Walker (2015), L’AUTRE MONDE, film documentaire de Richard Stanley (2013), C’ETAIT DEMAIN, film américain de Nicholas Meyer (1979), LE MASSACRE DES VAMPIRES, film italien de Roberto Mauri (1966), VAMPIRE, VOUS AVEZ DIT VAMPIRE ?, film américain de Tom Holland (1985), SCOTLAND YARD CONTRE X, film britannique de Basil Dearden (1961), LE RETOUR DES TOMATES TUEUSES, film américain de John De Bello (1988), LES TRAQUES DE L’AN 2000, film australien de Brian Trenchard-Smith (1982), MEGAFORCE, film américain de Hal Needham (1961).

Festival Les Maudits films

A l’affiche également, une soirée courts-métrages, et surtout la projection de trois œuvres marquantes, SORCERER de William Friedkin (1977)DARK STAR de John Carpenter (1974) et MADE IN FRANCE de Nicolas Boukhrief (2015), dont la projection devrait être l’une des seules en France au cinéma. Par ailleurs, une soirée (mercredi 20 janvier) sera consacrée au « cinéma fantastique français », animée par Nicolas Stanzick. Du court métrage FANTASMAGORIE de Patrice Molinard à la fameuse MAIN DU DIABLE de Maurice Tourneur, en passant par un hommage au YEUX SANS VISAGE par l’artiste burlesque Lady Dada…

En clair, les amateurs situés dans les environs de Grenoble, les dinguos de cinéma autre, les cinéphiles de tous poils… feraient bien de se rendre illico-presto à la salle Juliet Berto pour participer à la célébration du cinéma, le Vrai !

Renseignements sur le site du festival

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s