[Critique] SPIDERS 3D de Tibor Takacs

SPIDERS 3D de Tibor Takacs

SPIDERS 3D de Tibor Takacs

Spiders 3D est une série B assumée qui n’a rien à proposer de plus. Dirigé par Tibor Takacs, réalisateur s’étant distingué il y a quelques années avec The Gate et sa suite, mais aussi un Lectures Diaboliques couronné du Grand prix du festival d’Avoriaz, avant de sombrer dans l’aventure télévisuelle sans grande ambition, le film cherche de toute évidence à mixer plusieurs modes du cinéma d’horreur que sont les invasions d’araignées (Tarantula et autres Arachnophobie) avec le film de monstre, et une pincée de films SF. En résulte une bande très faiblarde à différents niveaux (interprétation, scénario, effets spéciaux)… D’un point de vue artistique et narratif, le film est très, très loin des canons du genre. Au rayon des aspects positifs, la mise en scène de Tibor Takacs démontre un vrai savoir-faire d’artisan chevronné. Ce qui n’est pas rien dans ce type de production. Malheureusement, le cinéaste doit faire avec un scénario d’une telle médiocrité, et d’une ambition si peu développée, que l’ensemble tourne rapidement à vide. Porté en plus par une bande de comédiens d’une inexpressivité assez dingue, dans deux ou trois décors revenant sans cesse, Spiders 3D part avec de sérieux handicaps.

SPIDERS 3D de Tibor Takacs

Nanarc Attack !

Mais l’essentiel dans ce type de production reste tout de même les créatures. Ici, les arachnides soufflent le chaud et le froid. Passé une ouverture très inspirée avec un mouvement de caméra arrière exposant progressivement l’invasion des araignées dans une station russe en orbite, le frisson attendu ne sera plus vraiment au rendez-vous. La faute à des bestioles stéroïdées par une substance extraterrestre, qui n’en finissent plus de muter, bien loin de provoquer la peur viscérale liée à l’arachnophobie… Il ne faut pas se tromper de produit, ici. Il s’agit bien d’un film de monstre, un peu dans la lignée d’Arac Attack, l’humour en moins, et sans le côté insidieux et dérangeant inhérent aux films d’araignées. Pas de suspense donc, très peu de frisson, un nombre de cadavres et des débordements gores à la portion congrue… mais beaucoup de rigolade. Involontaire évidemment, car la médiocrité du film tend à faire penser qu’il faut une bonne dose d’indulgence, un quinzième degré exacerbé, quelques potes, des chips et de la bière pour rendre justice à ce Spiders 3D, qui ne sera certainement pas le film d’horreur 2013. Car avec beaucoup de mauvaise foi et en mettant délibérément son cerveau en berne, on peut profiter du film en se convainquant qu’il se dégage de ce Spiders 3D comme un parfum de série B old school, pour lesquelles le niveau de qualité de chaque élément, ne vaut pas davantage que l’impression générale laissée par le film.


SPIDERS 3D
Tibor Takacs (USA – 2013)

Note : 0Genre Grosse bébêtes tueuses – Interprétation Patrick Muldoon, Christa Campbell, William Hope, Antoaneta Yordanova… – Musique Joseph Conlan – Durée 87 minutes. Distribué par Metropolitan Filmexport

L’histoire : Après le crash d’une station spatiale russe, on retrouve dans les débris une nouvelle espèce d’araignée mutante et extrêmement dangereuses. Une fois sur Terre les araignées grossissent à vue d’œil jusqu’à atteindre plusieurs mètre. En quelques heures c’est l’invasion totale, et le chaos dans les rues de New-York : la catastrophe ne fait que commencer.


Critique réalisée en partenariat avec http://www.cinetrafic.fr/

Article de Nicolas Mouchel

Scribouillard créateur d'Obsession B.
Journaliste en presse écrite et passionné de cinéma de genre, particulièrement friand des œuvres de Brian De Palma, Roman Polanski, John Carpenter, David Cronenberg et consorts... Pas insensible à la folie et l'inventivité des cinéastes asiatiques, Tsui Hark en tête de liste... Que du classique en résumé. Les bases. Normal.

Contact : niko.mouchel@gmail.com

Trackbacks

  1. […] de Louis Leterrier, The Collection de Marcus Dunstan, Death Race Inferno de Roel Reiné, Spiders 3D de Tibor Takacs, Suspect de Scott Walker… Et la saison 8 de Dexter […]

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Three Mothers Films

Si vous n'aimez pas mes films, ne les regardez pas - Dario Argento

CritiKs MoviZ

Critiques de films ...

LA FOUTOIROTHÈQUE

Collection cinéphagique en forme de boxon

Sweet Judas

Le blog qu'on sait pas trop de quoi il parle, mais qu'il est vachement beau.

A Sad Picture Of A Red Sky

Un blog où je vous parlerais de mes passions, le cinéma, la musique, les romans, les comics/BD, les séries TV et qui sait, un jour peut-être je vous parlerais de l’Univers A Sad Picture Of A Red Sky et de mes romans ;) En attendant bonne lecture, bon visionnage et bonne écoute ! D.A.G. //// A blog about movies, music, novels, comics, TV-shows and maybe one day I will talk to you about A Sad Picture Of A Red Sky Universe. Meanwhile, have a good reading, viewing and listening ;) D.A.G.

Le blog de la revue de cinéma Versus

Films de genre & grands classiques

Mauvais Genre

par amour pour le cinéma de genre

Boires et Déboires d'un Zéro Masqué

Beaucoup de cinéma, un zeste de littérature, une cuillerée de sport et d'actualité et un tantinet d'histoires du quotidien d'un zéro.

Les Chroniques de Cliffhanger & Co

Actualités cinéma et séries tv : Critiques, news, analyses...

%d blogueurs aiment cette page :